oscar-de-profundis-romans
oscar-de-profundis-romans

Oscar De Profundis

Une épidémie mortelle ravage Montréal. Depuis la création de l’État mondial, des hordes de miséreux errent dans la ville. Certaines zones leur ont même été temporairement abandonnées afin de les maintenir à distance des nantis des banlieues. Des troubles éclatent. Avant qu’il ne soit trop tard, Cate, la chef d’une des bandes de crève-la-faim, veut frapper un grand coup.
Le chanteur Oscar De Profundis, devenu star planétaire, est de retour après une longue absence. Sa ville natale reste emplie de souvenirs funestes. Pour ses fans, particulièrement nombreux et fervents, il vient donner deux concerts extraordinaires. Cependant, l’état d’urgence est déclaré et, pour sa protection, Oscar doit demeurer confiné dans la somptueuse maison où son homme de confiance l’a installé avec toute l’équipe De Profundis.
Durant la nuit, Oscar, envahi de sombres visions de son passé, ne parvient pas à trouver le sommeil malgré les calmants de toutes sortes. Il ignore la peste qui sévit à l’extérieur. Comme toujours, il s’absorbe dans la préservation des cultures en voie de disparition. Il élabore musées et mausolées à la gloire d’un monde francophone englouti dans la culture mondiale.
Dehors, la rumeur continue de gronder. Avec l’aide de complices, dont les fidèles Balt et Mo, ainsi qu’Adrian, le vieux libraire, Cate s’apprête à tenter l’impossible et à faire jouer à Oscar un rôle déterminant dans la révolte des pauvres.
Un roman apocalyptique dans lequel Catherine Mavrikakis imagine un avenir proche où les inquiétudes de notre temps se sont matérialisées. Alors que tout est perdu, la romancière nous persuade du pouvoir profondément consolateur de la littérature et des arts.

9782924666005

328 p.

29/08/16
catherine-mavrikakis
catherine-mavrikakis

Catherine Mavrikakis

Figure incontournable des lettres d’ici, Catherine Mavrikakis a publié de nombreux romans, dont La ballade d’Ali Baba, Les derniers jours de Smokey Nelson, Le ciel de Bay City, Oscar De Profundis et L’Annexe. Elle est l’auteure d’un oratorio, Omaha Beach, et d’un récit sur sa mère, L’absente de tous bouquets. Sa plus récente fiction parue s’intitule Impromptu. Elle écrit aussi des essais, parmi lesquels Diamanda Galás. Guerrière et gorgone et L’éternité en accéléré.

Son oeuvre, traduite en plusieurs langues, a été maintes fois récompensée (notamment par le Prix des collégiens, le Prix des libraires et le Grand Prix du livre de Montréal).

Photo : Sandra Lachance

revue de presse

 

Plus on est de fous, plus on lit

Oscar De Profundis dans le palmarès 2016 des 5 meilleurs romans québécois.

Écouter

Martine Desjardins

L'actualité

Avec Oscar De Profundis, Catherine Mavrikakis nous livre son meilleur roman.

Lire

Stéphane Côté

Radio-Canada

Oscar De Profundis est un des 50 incontournables de la littérature québécoise et canadienne, à recommander à ceux qui nous dirigent.

Lire

 

Libération

Oscar De Profundis décrit sans complaisance un no future cynique où la mort paraît infiniment plus douce que la vie.

Lire

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit

Il faut un peu s’amuser avant la fin du monde. Entrevue avec Catherine Mavrikakis.

 

L'Express

Envoûtant.

Lire

Josée Lapointe

La Presse +

Un des romans québecois les plus attendus de la rentrée.

Lire

Marie-France Bornais

Le journal de Québec

J’avais l’envie de faire quelque chose d’un peu différent. Je n’ai pas l’impression que c’est une dystopie… C’est le présent, exagéré. Entrevue avec Catherine Mavrikakis.

Lire

Samuel Larochelle

Huffington Post

Une aventure littéraire étonnante.

Lire

Guy Ferland

Le vertige qui saisit le lecteur tout au long du roman résulte de cette paradoxale opposition entre le récit sur la pourriture terrestre, tant matérielle que spirituelle, et l’écriture gracieuse au vocabulaire foisonnant de l’auteure. On pense souvent à la fascination qui se dégage de la lecture d’Une Charogne de Baudelaire en lisant la prose ciselée de Mavrikakis. … Ai-je besoin d’ajouter qu’Oscar De Profundis </e

Lire

Samuel Larochelle

Huffington Post

La surprise apocalyptique de Catherine Mavrikakis.

Thomas Dupont-Buist

Les libraires

Dans une prose sublime, aussi sombre que ce que le monde peut avoir de désespérant, Mavrikakis nous offre une manière de testament artistique, véritable remède contre l’amertume.

Chantal Guy

La Presse

Avec Oscar De Profundis, Catherine Mavrikakis est de retour, dangereusement en forme. Une forme apocalyptique. Entrevue.

Lire

Bryan St-Louis

Épilogue (CKIA)

Une écriture très fine et très intelligente pour de la science-fiction sociale, et donc pour un roman très malaisant et dérangeant, dans le bon sens du terme.

Lisanne Rheault-Leblanc

Nightlife

Mavrikakis séduit avec ce récit riche de symboles, violemment cynique, brillant d’un éclat noir qui révèle les préoccupations profondes de l’écrivaine.

Lire

Pascale Millot

Montréal Centre_Ville

Un roman qui déroute.

Frédéric L'Helgoualch

Médiapart

L’écriture et la pensée denses de Catherine Mavrikakis font de cet ouvrage un roman à clés traitant de l’importance de l’art, gardien de notre mémoire commune. Et en creux, à la fin de cette fable enragée, du processus et des limites de la création.

Lire

Ching Selao (Université du Vermont)

Voix et Images

Catherine Mavrikakis fait à travers son roman le procès d’un sentiment généralisé: l’indifférence. Oscar De Profundis suscite ainsi, en même temps qu’un réel plaisir de lecture, une sorte de malaise puisque nous sommes tous et toutes un peu coupables de « laisser la vie aller ».

Danielle Laurin

Le Devoir

Une fresque sociale hallucinante.

Lire

Guy Ferland

 

Le vertige qui saisit le lecteur tout au long du roman résulte de cette paradoxale opposition entre le récit sur la pourriture terrestre, tant matérielle que spirituelle, et l’écriture gracieuse au vocabulaire foisonnant de l’auteure. On pense souvent à la fascination qui se dégage de la lecture d’Une Charogne de Baudelaire en lisant la prose ciselée de Mavrikakis. … Ai-je besoin d’ajouter qu’Oscar De Profundis </e

Lire

Thomas Dupont-Buist

Les libraires

Avec Oscar De Profundis, Catherine Mavrikakis raconte une histoire terriblement noire en y injectant des pointes d’humour inattendues : un rire tonitruant, salvateur, éclatant, essentiel pour l’auteure, dans l’écriture comme dans la vie (et la mort). Tant qu’on peut encore rire du ridicule de nos existences, déprogrammer les attentes, se jouer du destin un peu, rien n’est complètement perdu, semble-t-elle nous dire au fil de son œuvre.