Deuils-cannibales-et-melancoliques-romans
Deuils-cannibales-et-melancoliques-romans

Deuils cannibales et mélancoliques

(Nouvelle édition)
Le premier roman de Catherine Mavrikakis est un texte sauvage où les morts et les condamnés ont tous le même prénom, Hervé. Bons morts, mauvais morts, sidéens, suicidés, accidentés s’y ramassent à la pelle. Escortée de ses Hervé morts qui ne la quittent pas d’une semelle, Catherine, jeune femme animée d’une indémontable vitalité, traverse les vicissitudes et la médiocrité du monde des bien-portants.

9782923511153

193 p.

07/04/09
catherine-mavrikakis
catherine-mavrikakis

Catherine Mavrikakis

Figure incontournable des lettres d’ici, Catherine Mavrikakis a publié de nombreux romans, dont La ballade d’Ali Baba, Les derniers jours de Smokey Nelson, Le ciel de Bay City, Oscar De Profundis et L’Annexe. Elle est l’auteure d’un oratorio, Omaha Beach, et d’un récit sur sa mère, L’absente de tous bouquets. Sa plus récente fiction parue s’intitule Impromptu. Elle écrit aussi des essais, parmi lesquels Diamanda Galás. Guerrière et gorgone et L’éternité en accéléré.

Son oeuvre, traduite en plusieurs langues, a été maintes fois récompensée (notamment par le Prix des collégiens, le Prix des libraires et le Grand Prix du livre de Montréal).

Photo : Sandra Lachance

revue de presse

Mathieu Poulin

Cousins de personne

Un roman dur, inventif, exigeant, rempli de douleur et de rage […]. Une oeuvre qui sent la mort, qui pue le sida […]. Ce qui domine, dans ce premier roman, c’est la révolte, le dégoût, la confrontation, la violence, la souffrance. Le ton est donné.

Lire

Frédéric L'Helgoualch

Médiapart

Dérangeant, sans filtre, au bord de la démence et complètement tripal.

Lire

Stanley Péan

La Presse

Cette méditation sur l’absurdité de l’existence ne serait évidemment que ruminations sordides si ce n’était du style flamboyant de Mavrikakis, le caractère quasi incantatoire de son écriture.

Pierre Thibeault

Ici

À quand remonte votre rencontre avec un chef d’oeuvre? En ce qui me concerne je viens d’en terminer un qui n’attend que vos yeux de lecteur pour éclore à nouveau. Accordez-vous ce plaisir rare et dangereux.

 

Voir

Jusqu’au délire, Mavrikakis dépeint la mort, la montre sous tous ses visages, sans pourtant verser dans le morbide. Oeuvre de rigueur et de cohérence autant que cri du coeur, Deuils cannibales et mélancoliques a décidément de grandes qualités formelles.

Linda Gosselin

Fugues

Qu’on le veuille ou non, ce roman choque et ébranle en même temps. Un souffle corrosif allié à un style d’écriture mordant, Deuils cannibales et mélancoliques nous offre une expérience de lecture unique.