une-eglise-pour-les-oiseaux-noir
une-eglise-pour-les-oiseaux-noir

Une église pour les oiseaux

Réfugiés dans le clocher de l’église, des martinets ramoneurs cherchent désespérément à migrer vers l’Amérique centrale. Ham-Sud, petit village de l’Estrie, est en proie à une contamination grave qui frappe les bêtes et les êtres humains. Loin de se douter qu’on l’a prise pour cible, la mairesse, dépassée par la catastrophe, mène l’enquête.
Au fond de sa cellule, la jeune escorte Jessica Acteau tente de mettre des mots sur l’horreur des dernières vingt-quatre heures. Quelle part a-t-elle véritablement jouée dans le meurtre sordide dont on l’accuse ? Pourquoi s’être acharnée sur l’un de ses clients avec une telle sauvagerie? En le kidnappant, sait-elle qu’elle l’a empêché de commettre un crime à son tour ? Sa voix frêle se mêle à celle des oiseaux et révèle peu à peu l’immonde vérité.

9782923975597

184 p.

20/04/15
maureen-martineau
maureen-martineau

Maureen Martineau

Maureen Martineau vit à Tingwick, dans le Centre-du-Québec. Elle a publié plusieurs polars, dont L’enfant promis (prix Arthur-Ellis du meilleur roman policier en français au Canada), La ville allumette ou L’activiste. Après Une église pour les oiseaux, Zec La Croche est son deuxième roman publié chez Héliotrope.

Photo : Francis Martineau

revue de presse

Bärbel Reinke

Les bouquins d'abord - CKRL

Glauque à souhait. Noir, noir, noir.

Voir

Jennifer Beaudry

Collections

On lira Une église pour les oiseaux pour l’acuité avec laquelle Maureen Martineau dépeint et donne à vivre chacun de ses personnages, incluant les martinets, ces oiseaux condamnés dès le départ.

Lire

Anne-Marie Lemay

Chez nous le matin

Du roman noir efficace.

Lire

Jennifer Beaudry

Collections

On lira Une église pour les oiseaux pour l’acuité avec laquelle Maureen Martineau dépeint et donne à vivre chacun de ses personnages, incluant les martinets, ces oiseaux condamnés dès le départ.

Manon Toupin

La nouvelle union

Écouter

Linda Corbo

Le Nouvelliste

Un habile suspense.

Daniel Marois

Le Huffington Post

Tant mieux si le lecteur est désarçonné par Une église pour les oiseaux de Maureen Martineau, ce court polar complètement déchaîné qui laisse sans voix.

Daniel Marois

Le Huffington Post

Tant mieux si le lecteur est désarçonné par Une église pour les oiseaux, ce court polar complètement déchaîné qui laisse sans voix.

Michel Dufour

Sang d'encre Polars

 Un polar qui fait penser aux Oiseaux d’Hitchcock.

Michel Bélair

Le Devoir

Une rare plongée dans le morbide servie par une écriture dangereusement efficace.

Lire

Laurent Laplante

Nuit blanche

Une église pour les oiseaux est fait d’exotisme et de démesure, où se suivront des péripéties hallucinantes que Maureen Martineau raconte avec autant de verve que de sang-froid (!).

Lire

Laurent Laplante

Nuit blanche

Une église pour les oiseaux est fait d’exotisme et de démesure, où se suivront des péripéties hallucinantes que Maureen Martineau raconte avec autant de verve que de sang-froid (!).

Morgane Marvier

Carnets noirs

Un roman qui s’éloigne du polar plus classique pour se tourner vers une atmosphère noire, mystérieuse, tragique.

Lire

Julie Roy

Coup de pouce

Un mélange inusité qui, pour notre plus grand bonheur, fonctionne à merveille.

Écouter