titre-de-transport-serie-k
titre-de-transport-serie-k

Titre de transport

Le long des lignes jaune, verte, orange, bleue par lesquelles circulent chaque jour sous terre des milliers d’inconnus, les angles sont multiples et les voix changeantes. Titre de transport raconte vingt et une histoires qui se déroulent sur les quais, dans les wagons bleus ou aux abords du métro montréalais. À Berri-UQAM, les chaussures d’un homme sont trempées par le lave-vitre d’un squeegee assis juste à côté de lui. Station Beaudry, un écart de conduite au cabaret Mado brise un couple. À Atwater, une gardienne d’enfants philippine se perd au coeur de l’hiver. On retrouve, au métro Jean-Talon, la Plaza Saint-Hubert des années quatre-vingt-dix et ses salons de coiffure unisexes. Au petit matin, une jeune femme épuisée attend l’ouverture des portes devant la station Mont-Royal.
Tantôt drôles, tantôt sombres, tragiques ou simplement étranges, les histoires de Titre de transport sont traversées par une même humanité et dressent le portrait d’une ville en mouvement, à la fois familière et imprévisible.

Finaliste au Grand Prix littéraire Archambault 2015

9782923975528

212 p.

20/10/14
alice-michaud-lapointe
alice-michaud-lapointe

Alice Michaud-Lapointe

Alice Michaud-Lapointe est née à Montréal en 1990. Son premier livre, Titre de transport (Héliotrope, 2014 ; réédition en format de poche, 2016), a été finaliste du Grand Prix littéraire Archambault. En 2016, elle a publié un roman, Villégiature. Elle a aussi co-écrit avec sa mère Néons et sakuras, paru en 2019.

Photo : Les*Marois

revue de presse

Dominic Tardif

La Tribune

Titre de transport pourrait être décrit comme un livre sur Montréal. Ce ne serait pas exactement faux. Mais il faudrait quand même ajouter qu’il s’agit surtout d’un livre sur cette toute humaine manie de faire porter aux lieux que l’on fréquente quotidiennement le poids de nos malheurs et de nos échecs.

Dominic Tardif

La Tribune

Titre de transport pourrait être décrit comme un livre sur Montréal. Ce ne serait pas exactement faux. Mais il faudrait quand même ajouter qu’il s’agit surtout d’un livre sur cette toute humaine manie de faire porter aux lieux que l’on fréquente quotidiennement le poids de nos malheurs et de nos échecs.

Écouter

Mathias Marchal

Journal Métro

Pour son « aperçu décapant des splendeurs et des misères de la vie montréalaise », Titre de transport dans la liste de cadeaux typiquement montréalais pour clients difficiles.

Lucie Renaud

La recrue du mois

Titre de transport est un appel à la tolérance, une ode à la diversité de Montréal. 21 nouvelles, autant de voix qui cherchent à se faire entendre, d’humains – comme vous et moi – qui ne demandent qu’à être vus, reconnus.

Josée Lapointe

La Presse +

Passant du langage parlé à une langue plus soutenue, du je au il puis au dialogue intégral, Alice Michaud-Lapointe dresse plein de petits portraits précis, drôles, bizarres ou émouvants de ces gens qu’on croise tous les jours sans se poser davantage de questions. Le résultat est un livre cohérent aux images qui font mouche, où on sent un intérêt sincère pour l’humain, crédible dans le ton et dans ses choix.

Lire

Josée Lapointe

La Presse +

Passant du langage parlé à une langue plus soutenue, du je au il puis au dialogue intégral, Alice Michaud-Lapointe dresse plein de petits portraits précis, drôles, bizarres ou émouvants de ces gens qu’on croise tous les jours sans se poser davantage de questions. Le résultat est un livre cohérent aux images qui font mouche, où on sen

téléchargement

Sélectionner le format de fichier à télécharger.