sans-terre-noir
sans-terre-noir

Sans terre

Île d’Orléans, quelques années devant nous. Un incendie ravage le chalet de Gabrielle Rochefort, militante écologiste notoire, au moment même où, sur la rive d’en face, l’intéressée participe à une grande manifestation contre la pétrolière Cliffline Energy. Existe-t-il un lien entre les deux événements ? Lorsqu’on retrouve, non loin du sinistre, le cadavre d’un employé de la ferme où Gabrielle travaille, les soupçons se tournent plutôt vers le contremaître, dont le caractère violent n’est un secret pour personne. Mais la militante soutient qu’il n’est qu’une pièce égarée du casse-tête et qu’un vaste complot se trame, qui remonte peut-être jusqu’aux hautes instances du gouvernement. Le dénommé Chef, retraité de la SQ et ancien amant de Rochefort, cherche la vérité derrière la paranoïa. Dans l’ombre des services de police, il mène sa propre enquête.
Avec ce polar à trame politique, dont le rythme s’emballe jusqu’à la collision finale, Marie-Ève Sévigny imagine un Québec rongé par la corruption où même le paysage est à vendre. Un Québec qui, somme toute, n’est pas si loin du nôtre.

Sélectionné au Prix France-Québec 2017
Finaliste du Prix coup de cœur des Amis du polar 2017

9782924666098

272 p.

26/09/16
marie-eve-sevigny
marie-eve-sevigny

Marie-Ève Sévigny

Marie-Ève Sévigny dirige la Promenade des écrivains. Elle est l’auteure du recueil de nouvelles Intimité et autres objets fragiles (Triptyque, 2012). En collaboration avec Chrystine Brouillet, elle a aussi publié Sur la piste de Maud Graham. Promenades et gourmandises (Parfum d’encre, 2014), récompensé par le prix Marcel-Couture.

Photo : Toma Iczkovits

revue de presse

Morgane Marvier

Carnets noirs

Une dénonciation de la corruption. Une fiction un peu trop proche de notre réalité pour être confortable et c’est tant mieux comme ça. Il y en avait peut-être déjà quelques-uns, mais Sans terre marque pour moi l’arrivée du roman noir engagé dans un paysage polar québécois qui en manquait et cela fait du bien !

 

Epilogue (CKIA)

À l’occasion de la sortie de son premier roman noir, entrevue avec Marie-Ève Sévigny.

Claude Bernatchez

Première heure, Radio-Canada

Sans terre est un polar militant très riche. Entrevue avec Marie-Ève Sévigny.

André Jacques

Le Cochaux Show

Marie-Ève Sévigny récupère l’actualité pour faire un excellent roman noir à saveur politique. Je recommande fortement.

Chrystine Brouillet

Salut, Bonjour

Un polar politique audacieux, remarquablement écrit, qui démonte les mécanismes de la corruption avec une lucidité qui fait froid dans le dos. Malgré la gravité du sujet, le roman demeure lumineux grâce à l’empathie palpable de l’auteure pour les moins nantis et à la présence de ce «Chef»… Ajoutons à cela des répliques percutantes et des descriptions somptueuses et émouvantes des lieux!

Héloïse Goy

Télé 7 Jours

En mêlant à un rythme effréné écologie, politique et corruption, l’auteure québécoise signe un premier roman noir, addictif et intelligent.

téléchargement

Sélectionner le format de fichier à télécharger.