Querelle de Roberval

Les ouvriers et ouvrières de la scierie de Roberval sont en grève. Sous l’apparente cohésion de la lutte, on découvre rapidement les revendications plus personnelles de chacun. Ils partagent toutefois un même désir d’échapper à la misère et de se venger de leur boss, Brian Ferland. Alors que le conflit s’enlise, le lockout que décrète Ferland réveille en eux une rage enfouie. La folie s’empare des employé·e·s, qui rejoignent la ronde infernale du beau Querelle, héros de Jean Genet copié-collé dans ce décor québécois, élément de chaos, sable dans l’engrenage de la machine économique, hétérosexuelle et patriarcale. Tout est désormais permis. Ils cassent des bouteilles sur la plage, règlent leurs comptes à coups de batte de baseball. Et puis ils font pire, bien pire…

Prix du CALQ – Œuvre de la relève à Montréal 2019
Prix Ringuet 2019
Prix Sade 2019
Prix littéraires 2019 du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, catégorie roman
Dans la sélection du Prix du meilleur roman des lecteurs Points 2021
Mention spéciale du jury du prix Alain-Spiess 2019
Finaliste du Grand Prix du livre de Montréal 2019
Finaliste du prix Wepler 2019
Dans la première sélection du prix Médicis 2019
Finaliste du Prix littéraire du Monde 2019
Finaliste du Prix des libraires 2019
Finaliste du Prix littéraire des collégiens 2019

9782924666524

288 p.

26/09/18
kevin-lambert
kevin-lambert

Kevin Lambert

Kevin Lambert est né en 1992 et a grandi à Chicoutimi. Son premier roman Tu aimeras ce que tu as tué, paru en 2017, a fait du bruit en plus d’être en première sélection du Prix Médicis, du Prix des libraires et de remporter le Prix découverte du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Son second roman, Querelle de Roberval, a fortement marqué la rentrée littéraire 2018. Il a été finaliste en 2019 du prix Wepler, du Prix littéraire des collégiens, du Prix des libraires et du Prix littéraire du Monde, avant de remporter le prix Sade, le prix Ringuet, le Prix du CALQ – Œuvre de la relève, et le Prix du roman décerné par le Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il a également fait partie de la première sélection du prix Médicis.

Photo : Les*Marois

revue de presse

 

 

Kevin Lambert lit l’épilogue de Querelle de Roberval.

Voir

Danielle Laurin

Elle

Quel choc! Quelle écriture! C’est cru, acéré, sans compromis. Hallucinant. À croire que Kevin Lambert écrit avec un couteau à la main.

Julien Fortin

Le Sabord

J’aime les esthétiques du déraillement, du débordement, les irrégularités plutôt que la ligne droite. Entrevue avec Kevin Lambert

Jacques Pelletier

À babord

Une intrigue explosive, travaillée à la hache, ou à la tronçonneuse si l’on préfère, qui emporte le lecteur dans ses emballements et ses outrances et qui en assure la puissance de transgression et de séduction.

Nicholas Giguère

LQ

… une simple critique peut difficilement rendre compte de la richesse et de la profondeur de ce roman foisonnant, puissant et démesuré, à l’écriture emportée, enfiévrée, mais toujours maîtrisée. Lire Querelle de Roberval, c’est surtout une expérience qui s’approche de l’absolu, de ce qui se fait de mieux en littérature québécoise à l’heure actuelle.

Simon Boulerice

Cette année-là

Simon Boulerice conseille la lecture de Querelle de Roberval.

Voir

téléchargement

Sélectionner le format de fichier à télécharger.