Mon fils ne revint que sept jours

Dans Mon fils ne revint que sept jours, une femme passant ses étés seule dans un chalet en Mauricie reçoit la visite de son fils disparu depuis plus de dix ans. Jour après jour, il lui raconte sa vie d’errance ainsi que sa vision hallucinée du réel tandis qu’ils marchent vers une tourbière où ils avaient l’habitude d’aller quand il était enfant. Ce roman dépeint la beauté singulière de la forêt : les champignons, la flore et la sphaigne, dont l’étrangeté fascinante s’accorde aux récits du fils, qui envoûtent en même temps qu’ils expriment une impossibilité à habiter la vie. Et alors que leurs pieds s’enfoncent dans la tourbière se fait surtout ressentir l’amour d’une mère pour son fils, qui revient pour mieux disparaître.

Finaliste, prix littéraires du Gouverneur général 2023

9782898221002

126 p.

01/02/2023

David Clerson

David Clerson est né à Sherbrooke et vit à Montréal. Son premier roman, Frères, a été lauréat du Grand Prix littéraire Archambault et des Rendez-vous du premier roman. Il est aussi l’auteur d’un recueil de nouvelles, Dormir sans tête, finaliste du Grand Prix du livre de Montréal, ainsi que des romans En rampant et Mon fils ne revint que sept jours, finaliste des Prix littéraires du Gouverneur général.

Photo : Charlie Marois

revue de presse

Anne-Frédérique Hébert-Dolbec

Le Devoir

Les romans de David Clerson sont comme ce soleil, porteurs d’une étrangeté fondamentale, d’une part d’inaccessible que, comme lecteur — ou comme humain devant les mystères de la nature —, il faut accepter, pénétrer sans résistance, sans violence, se permettre de ressentir sans chercher à tout expliquer.

Lire

Dominic Tardif

La Presse

David Clerson construit une des œuvres les plus magnifiquement étranges de la littérature québécoise.

Lire

Josée Boileau

Journal de Montréal

David Clerson est un écrivain de l’organique. Sous sa plume, l’étrangeté qu’il aime explorer a des odeurs, de la texture, une animalité qui nous sort du vernis de la civilisation.

Lire

Julie Roy

L'actualité

Un roman à l’ambiance quasi surnaturelle où la nature dicte ses propres règles.

Lire

Mégane Therrien

Artichaut Magazine

Le récit d’une décomposition du corps, d’une famille qui se désagrège, d’une mère constamment dans l’attente et dans le regret.

Lire