le-sermon-aux-poissons-romans
le-sermon-aux-poissons-romans

Le sermon aux poissons

Les vacances se terminent et Antoine a décidé de ne pas rentrer dans son pays. Il aimerait que Clara, sa femme, reste avec lui. Il souhaite recommencer sa vie avec elle ici, dans Lisbonne où tout lui paraît à nouveau possible. Mais Clara préfère rentrer à Montréal. Pour Antoine, Lisbonne prendra alors la forme d’un labyrinthe où les visages des femmes se confondent, se mêlent et le ramènent sans cesse à celui de Clara, dont le souvenir l’obsède. Il lui faut désormais apprendre à vivre sans la femme qu’il aime et trouver du travail dans la ville blanche où il n’y en a pas.
Le sermon aux poissons raconte la désorientation d’un homme qui a choisi l’ailleurs. Un premier roman énigmatique où brillent la grandeur et la singularité du Portugal.

Finaliste au prix Ringuet

9782923511368

272 p.

22/08/11
patrice-lessard
patrice-lessard

Patrice Lessard

Né à Louiseville en 1971, Patrice Lessard est l’auteur de Cinéma Royal ainsi que d’une trilogie lisboète : Le sermon aux poissons (finaliste du prix Ringuet), Nina (finaliste du Prix littéraire des collégiens) et L’enterrement de la sardine. Avec Excellence Poulet, il s’est offert une première incursion dans le roman noir, avant de récidiver en 2018 avec La danse de l’ours.

Photo : Les*Marois

revue de presse

Anick Arsenault

La recrue du mois

L’histoire est prenante et très bien tournée, étourdissante, malgré son impression (fausse) de désordre et d’embrouillement. Une très belle découverte!

Lire

Éric Paquin

Voir

Un premier roman dont la narration, lyrique et délicieusement bavarde, semble épouser la quête labyrinthique que poursuit son héros.

Lire

Gregoire Polet

Le Vif

Patrice Lessard, virtuose épatant et sensible qui a pris Lisbonne comme une guitare, qui s’est assis et qui nous joue un morceau tour à tour gai, mélancolique, drôle, dont on se dit qu’on va l’écouter cinq minutes, qui pourtant nous tient encore au soleil couchant, et qui s’achève sur un accord inattendu, on voudrait retenir l’artiste, encore un peu, mais il s’en va, le livre est fini, le soleil se couche et le charme s’imprime.

Lire

Josée Lapointe

La Presse

Il est difficile pour un premier roman de se démarquer pendant la période très chargée qu’est la rentrée d’automne. Patrice Lessard réussit le coup.

Lire

Manon Trépanier

La Librairie Francophone

Le sermon aux poissons est un compagnon brillant, drôle, touffu, toujours attachant et jamais barbant.

Écouter

 

Le Devoir

À travers ces choix d’esthétique et de structure du récit, Le sermon aux poissons propose une intéressante façon de conjurer, à travers un roman, le mal d’amour et, tout comme le narrateur, de faire « de son passé des fictions édifiantes ».

Lire

Josée-Anne Paradis

Le Libraire

Entre le labyrinthe des rues de Lisbonne et celui qui se crée au fond de l’esprit du narrateur qui a choisi de refaire sa vie au Portugal, Patrice Lessard entraîne le lecteur du Sermon aux poissons dans une histoire d’amour qui n’est plus, mais dont le souvenir reste omniprésent pour l’amant qui a tant aimé.

Hans-Jürgen Greif

Québec français

Voilà un livre convaincant, maîtrisé, aux accents de vérité douloureux et combien réussis.

Ismael Bellil

Le Libraire

Ceux et celles qui évitent habituellement le commercial apprécieront la finesse de cette littérature où l’auteur guide son lecteur à travers une narration audacieuse.

Martine Desjardins

L'Actualité

Une des belles surprises littéraires de la saison. Patrice Lessard fait alterner les scènes diurnes et nocturnes avec une rare virtuosité, pour mieux brouiller la frontière entre le présent et le passé. Par le pur pouvoir de l’émotion ainsi créée, il réussit l’exploit de traduire ce qui est intraduisible: cette mélancolie empreinte de nostalgie pour un bonheur perdu et désormais hors du monde que les Portugais nomment saudade.