armer-la-rage-serie-k
armer-la-rage-serie-k

Armer la rage. Pour une littérature de combat

Armer la rage est une charge contre la culture du viol, la violence familiale et une société qui, plutôt que d’apprendre aux femmes à contre-attaquer en cas d’agression sexuelle, préfère les mettre en garde contre le risque de se défendre.

Cet essai jette un regard à la fois intime et politique sur les traumas sexuels dans leurs différentes modalités (directe, indirecte et insidieuse), sur le droit des femmes à l’autodéfense et sur le pouvoir de l’écriture pour un sujet qui n’a su qu’à l’âge adulte qu’il existe des familles préservées de la terreur.

 

Finaliste, Prix du Gouverneur Général 2022 – Essai

Finaliste, Prix des libraires 2023 – Essai

9782898220777

114 p.

14/03/2022
marie-pier-lafontaine
marie-pier-lafontaine

Marie-Pier Lafontaine

Née en 1988, Marie-Pier Lafontaine vit à Montréal. Son premier livre, Chienne (Héliotrope, 2019 ; série « P », 2021), a connu un vif succès. Il a remporté le prix Sade 2020, a été finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général, catégorie Roman (2020), et au Prix du CALQ – OEuvre de la relève à Montréal (2020).

Photo : Les*Marois

revue de presse

Anne-Frédérique Hébert-Dolbec

Le Devoir

Cette verve, cette colère, marque chaque page de cette grande réflexion intime et politique sur le trauma, de cette charge littéraire contre la culture du viol, la banalisation de la violence et une société qui prive les femmes et les minorités d’agentivité.

Lire

Mélikah Abdelmoumen

En plus d’être une femme courageuse, l’autrice est une littéraire courageuse. Elle ose prendre position sur ce qu’est la littérature, sur ce que c’est que de dire « je », et sur la légitimité de tout un pan de la production littéraire qui n’est pas reconnu de tous. Qui en dérange certain.es.

Lire

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

C’est réussi!

Écouter

Claudia Larochelle

Claudia à la page

Avec cet essai, Marie-Pier Lafontaine contribue vraiment au changement social.

Voir

Lynda Dion

Lettres québécoises

On a le sentiment […] d’être en présence d’un livre total qui contiendrait le récit renouvelé de l’expérience traumatique originelle, tout en donnant à lire et à comprendre la mécanique patriarcale à l’oeuvre dans nos vies comme dans la littérature.

Lire

L'actualité

Les deux choses principales que je souhaiterais qu’on retienne de ce livre sont les suivantes : je refuse de me taire, et toutes les formes de dénonciation des violences sexuelles et misogynes portent en elles-mêmes une charge défensive. Elles sont toutes une manière de contre-attaquer ; elles contiennent toutes quelque chose comme une pulsion de vie.

Entrevue avec Marie-Pier Lafontaine

Lire

Coup de pouce

Une lecture nécessaire et percutante.

Lire

Chantal Guy

La Presse

Le sous-titre d’Armer la rage est : Pour une littérature de combat. Et je vous dirais qu’on n’est pas tant ici dans le combat d’idées que le combat à mains nues.

Lire

Éric Chouan

Mission encre noire

Marie-Pier Lafontaine imagine cet essai comme un combat, puisqu’une attaque est inévitable. Chaque phrase est un cri de rage lancé comme un uppercut à la face du monde.

Écouter

René Cochaux

Cochaux Show

J’encourage tout le monde à lire cet essai qui nous force à réfléchir et à voir les choses autrement.

Écouter